RÉGION DES 3 FRONTIÈRES

2000 ANS D'UNITÉ ET DE SCISSION

Un chemin frontalier didactique de la Pax Romana jusqu'à l'accord de Schengen.

Vers 12 000 avant J.C., la dernière ère glaciaire prit fin. Avant cette époque, probablement quelques chasseurs-cueilleurs isolés parcouraient le Pays des trois frontières. Avec l'amélioration des conditions climatiques, à l'Age de Pierre vers 10 000 avant J.C., un plus grand nombre de chasseurs-cueilleurs se sont déplacés vers la région. Certains outils en pierre ont été trouvés, datant d'environ 2000 à 3000 avant J.C. Dans plusieurs lieux du Saargau, des sépultures celtiques de la période de 200-50 av. J.C. ont perduré et donnent ainsi un premier témoignage certain de sédentarisation pré-romaine. On peut supposer qu'en raison de ses facteurs climatiques favorables, le Pays des trois frontières était déjà habité de manière permanente à compter de 3000 av. J.C.

À l'époque pré-romaine vers environ 750 av. J.C., les Celtes, un peuple composé de différentes tribus, se sont sédentarisés dans la région frontalière et dans toute l'Europe occidentale. Les tribus sédentarisées dans la Grande Région se nommaient probablement Treverer. L'existence d'événements datant de l'époque romaine pour le Pays des trois frontières a été transcrite par écrit.

58 av. J.C. -275: les Romains au Pays des trois frontières

58 av. J.C. -275: les Romains au Pays des trois frontières:

58 av. J.C.: A partir de 58 av. J.C., les armées romaines sous Jules César font la conquête progressive de la Gaule. La tribu des Treverer se soumet en 56 av. J.C. et unie ses forces avec les Romains. L’Empire Romain agrandit son influence en aval de la Moselle vers le Rhin. (GELZ/ Peter Kiefer)

16 av. J.C..: Après plusieurs révoltes des Treverer, la culture romaine gagne de plus en plus en influence. Les Romains fondent Trêves et créent ainsi un centre culturel pour la région de la Moselle supérieure. (GELZ/ Peter Kiefer)

70 – 275: Les Treverer s’insurgent une dernière fois en 70 contre les Romains. Les habitants du Pays des trois frontières deviennent de plus en plus « romains », même si les tribus gardent des aspects de leur culture et de leur religion. Les Romains ont apporté une avancée dans la civilisation. Les premières routes furent construites. La route des Romains allait de Metz vers Trèves et de là menait vers le Rhin. La Villa Borg se trouvait directement sur la route des Romains. Les gisements de chaux sur le Stromberg, le Hammelsberg et le Kolleberg ont été exploités. A Apach, il existe des fontes de fer qui fabriquent du fer brut pour les forges aux alentours. Des chemins de halage sont mis en place en bord de Moselle. Des bateaux assez grands transportent des marchandises. Cette culture mixte qui s’est formée à partir de la fusion de la culture gauloise et romaine est nommée « culture gallo-romaine ». La paix règne pendant plus de 200 ans. (GELZ/ Peter Kiefer)

256 - 451: pillages au Pays des trois frontières

256 – 451: pillages au Pays des trois frontières

Les Francs, une fédération formée de différents peuples germaniques, quittent en 256/257 leur patrie en Europe du Nord et se dirigent vers le Sud. Ils pillent Trêves et la région des trois frontières en 275/276 et détruisent entre autres la Villa Borg. Sous l’empereur Dioclétian, l’Empire Romain a profité d’un nouvel essor, l’empereur Constantin promeut Trêves en 318 comme siège administratif important pour toute la Gaule. A Trêves vivaient à l’époque environ 60 000 personnes, ce fut une des plus grandes villes d’Europe. (GELZ/ Peter Kiefer)

366: Les Alamans, une tribu germanique, se précipitent par le Rhin et pillent la région des trois frontières. L’empereur Valentinian peut les repousser en 366 de l’autre côté du Rhin. En 401, de nombreuses troupes de l’armée romaine sont retirées, puisque les Wisigoths envahissent l’Italie.

410-435:T rêves et le Pays des trois frontières sont pillés quatre fois en 25 ans par des armées de Francs. Les Francs ne s’installent pas, mais l’ère de l’Empire Romain prend fin.

451: Trêves, Metz et le Pays des trois frontières sont pillés par les Huns. Sur les champs catalauniques près de Troyes, une grande bataille a lieu qui laisse les Romains et leurs alliés vainqueurs ; les Huns et leurs tribus germaines alliées doivent se soumettre. L’influence de la culture gallo-romaine devient malgré tout de plus en plus faible. (GELZ)

511 - 600: la période romaine au Pays des trois frontières prend fin

511 - 600: la période romaine au Pays des trois frontières prend fin

La période romaine au Pays des trois frontières se termine définitivement. Les Francs mérovingiens règnent depuis environ 485. Lorsque Chlodwig I. meurt en 511, il divise son royaume en 4 royaumes séparés. Le Pays des trois frontières devient une partie du royaume de l’Austrasie. La capitale du roi Teuderich 1er est tout d’abord Reims puis ensuite Metz, ce qui entraine un renouveau économique dans la région autour du Pays des trois frontières. (GELZ)

En 600, la dénommée „saisie des terres par les Francs“ est mise en place. Comme pendant le féodalisme, le roi répartit ainsi les terres à ses partisans qui doivent ensuite le soutenir avec des prestations. Les partisans répartissent de leur côté parfois aussi de petits territoires à des seigneurs. Les Francs ont probablement fondés les domaines de Perl, Oberperl et Sehndorf ainsi que d’autres villages. Peu à peu, une frontière linguistique se développe, puisque dans le royaume occidental des Francs, il y a plus d’autochtones influencés par les traditions gallo-romaines et dans la partie orientale davantage de Francs. Il en découle le Franc-Mosellan qui restera pendant plus de 1300 ans la langue usuelle au Pays des trois frontières. (GELZ)

800: Charlemagne est couronné empereur

800: Charlemagne est couronné empereur

Charlemagne était un roi célèbre du royaume des Francs. Généralement, un fils du roi précédent devint le nouveau roi. Ce principe est nommé monarchie héréditaire. Les Francs régnaient jadis sur la France actuelle, la Belgique, les Pays-Bas et une grande partie de l’Allemagne. Le royaume des Francs a obtenu sa plus grande extension sous son roi Charles, né en 747 ou 748. Le lieu de naissance de Charles reste inconnu, mais il est possible qu’il soit né à Thionville. Charles a été couronné empereur le 25 décembre 800 à Aix-la-Chapelle. Ce fut exceptionnel, étant donné qu’il devint le premier empereur dans un pays de l’Europe occidental depuis le dernier empereur romain occidental Julius Nepos. Vers 800, la paroisse de Perl fut fondée. Une paroisse est une communauté chrétienne qui a son propre prêtre. La paroisse de Perl faisait partie du chapitre de la cathédrale de Trêves. Charlemagne meurt en 812, son fils Louis le Pieux devient nouveau roi. (GELZ)

843: répartition du royaume des Francs dans le traité de Verdun

843: répartition du royaume des Francs dans le traité de Verdun

Déjà sous le règne de Louis, il y eu des désaccords entre ses fils. Finalement les fils ont divisé dans le traité de Verdun l'Empire franc en trois parties. Son fils Lothar a obtenu le royaume franc du milieu. Ce pays a ensuite été appelé « la Lotharingie ». Le Pays des trois frontières était situé en Lotharingie, mais n'était pas loin de la frontière du royaume franc oriental. Le nom « Lotharingie » s’est transformé plus tard en « Lorraine ». Cependant, le territoire de la région actuelle de la Lorraine en France est nettement plus petit que l'ancienne Lotharingie (AUST/HERRMANN/QUASTEN).

870: le Hammelsberg de Perl devient une frontière d’état pour la première fois

870: le Hammelsberg de Perl devient une frontière d’état pour la première fois

870: La Lotharingie est divisée en royaume occidental et oriental des Francs après la mort de Lothaire II, suite au traité de Mersen. Le Pays des trois frontières devient une partie du royaume oriental des Francs. Le Hammelsberg à Perl devient pour la première fois une frontière d’état et sépare le royaume de Louis l’Allemand du royaume de Charles le Chauve. Perl fait partie de la Lorraine supérieure. (GELZ)

900: Entre 900 et 911, le pouvoir central disparait et des duchés de tribus voient le jour.

 

925: la frontière disparait à nouveau

925: la frontière disparait à nouveau

Le roi Henri 1er remet en place le pouvoir central en France orientale et réinsère la Lorraine comme 5e duché de tribu au côté de la Franconie, la Souabe, la Saxe et la Bavière en France orientale. Le Pays des trois frontières se trouve à nouveau à quelques centaines de kilomètres de la frontière. (GELZ) En 959, le duché de Lorraine est divisé en Lorraine inférieure et Lorraine supérieure. La frontière s’étend au nord de Trêves et de Longwy.

1210: la Basse-Lorraine se décompose en de nombreux duchés, la Lorraine supérieure reste en tant que duché une unité politique

1210: la Basse-Lorraine se décompose en de nombreux duchés, la Lorraine supérieure reste en tant que duché une unité politique

Entre 1210 et 1360, la Basse-Lorraine se décompose en de nombreux duchés et des dominations comme par ex. le duché du Luxembourg.

En 1354, le comté de Luxemburg devient un duché et élargit ainsi sa souveraineté. Vers 1370, le comté obtient sa plus grande extension. Les impôts sont assez élevés à l’époque : les comtes luxembourgeois reçoivent 12% de la récolte des paysans, l’église 10 %. En raison des températures douces et de la viticulture, la vallée de la Moselle génère des revenus plutôt importants. (Kiefer)

Parallèlement à la décomposition de la Basse-Lorraine, la Haute-Lorraine continue à exister en grande partie en tant que duché. Seul le duché de Bar se détache. Nancy devient capitale. En 1380, la réunification d’une moitié du duché de Bar avec le duché de Lorraine aura lieu.  

1430: la Basse-Lorraine tombe aux mains des ducs de Bourgogne

1430: la Basse-Lorraine tombe aux mains des ducs de Bourgogne

1430 - 1473: Entre 1430 et 1473, les ducs de Bourgogne ont acquis la majeures partie de la Basse-Lorraine, à savoir le duché de Hennegau, le duché de Brabant, le duché de Limburg, le Luxembourg, le comté de Holland, la province de Zeeland et le duché de Geldern. Ceux-ci formaient en 1477 l’héritage bourguignon des Habsbourg. 

1475-1480: La guerre règne entre la Bourgogne et la Lorraine. Les soldats sillonnent et pillent les villages. En 1484, le pape Innocence VIII met en place un décret contre des sorcières présumées et des personnes aux autres croyances. Jusqu’en 1648 dans le duché de Trêves, presque 1000 personnes seront brûlées comme sorcières. (Kiefer).

1552: influence importante de la France et les pillages au Pays des trois frontières

1552: influence importante de la France et les pillages au Pays des trois frontières

1552: Metz devient la ville directe du royaume français, Sierck reste toutefois dans le duché de Lorraine. En plein milieu du Pays des trois frontières s’étend la frontière du duché de Trêves et du duché du Luxembourg. Les deux font toutefois partie, contrairement à Metz, de l’Empire Romain et sont subordonnés à l’empereur allemand. De 1552 à 1557, des troupes militaires allemandes, françaises et espagnoles traversent régulièrement le Pays des trois frontières. De nombreux villages sont pillés et détruits partiellement.  (AUST/HERRMANN/QUASTEN)

1577: Des troupes espagnoles se déplacent sur leur chemin de la guerre d’indépendance aux Pays-Bas vers l’Italie en passant par le Pays des trois frontières. Les soldats réquisitionnent le long de leur chemin de la nourriture dans les villages pour les 15 000 personnes et 6 500 chevaux (Kiefer).

1590: Les soldats d’un régiment allemand pillent à nouveau pendant plusieurs mois le Pays des trois frontières. (Kiefer)

1596: La paroisse de Perl englobe Eft, Borg, Schengen, Apach et Merschweiler. (GELZ)

1632: le Pays des Trois frontières devient le théâtre de la guerre de Trente ans

1632: le Pays des Trois frontières devient le théâtre de la guerre de Trente ans

1632-1635: En 1632, le Pays des trois frontières devient pendant des mois une zone de guerre dans le cadre des batailles de religion. Tout d’abord des troupes suédoises alliées au roi français pillent les villages. Ce sont surtout les régions lorraines qui souffrent. En 1633, les soldats français envahissent le Gau et en 1634 Sierck. En 1635, les Lorrains conquièrent à nouveau Sierck, ensuite ils pillent la vallée de la Moselle. Près de Perl, une partie de l’armée française s’était installée à l’époque, à laquelle s’étaient joints également des milices écossaises, suisses, italiennes et espagnoles. En raison de soldats issus de différentes parties du conflit, des crimes atroces ont lieu pendant la guerre de 30 ans. Des famines et des épidémies se sont rajoutées à ces crimes. Dans la zone administrative de Sarrebourg comptant 1.121 foyers, il n’y en aura plus que 269, sept ans plus tard. Les villages de Keßlingen, Münzingen, Tettingen, Butzdorf et Wochern sont complètement détruits. (AUST/HERRMANN/QUASTEN)

1648: La guerre de Trente ans se termine. Un élément des conditions de paix fut aussi la fin des procès de sorcière dans la région du duché de Trêves. Déjà en 1659, des soldats français reviennent dans le pays pour piller la région des trois frontières.

1661: première frontière française au Pays des trois frontières

1661: première frontière française au Pays des trois frontières

1661: Dans le traité de Vincennes, le Duc de Lorraine doit céder au roi de France son règne sur Sierck-les-Bains et les 30 autres villages. C’est ainsi qu’apparait pour la première fois la frontière française au Pays des trois frontières. (AUST/HERRMANN/QUASTEN)

1679: La Lorraine est cédée à nouveau à la France grâce au traité de paix de Nimègue. Dès 1690, cependant, la guerre et la faim reviennent. (Peter Kiefer)

1697: Dans le traité de paix de Rijswijk, la Lorraine redevient indépendante et de nombreux territoires du Pays des trois frontières sont à nouveau subordonnés au Duc de Lorraine. (AUST / HERRMANN / TASSELS)

1769: la frontière franco-luxembourgeoise est établie

1769: la frontière franco-luxembourgeoise est établie

Après la mort du Duc Stanislas, la Lorraine refait partie de la France en 1766, suite à un traité. Quelques années plus tard, la frontière franco-luxembourgeoise est mise en place en 1769, et son tracé est valable encore aujourd'hui. Certains des anciens villages lorrains deviennent ainsi français (AUST / HERRMANN / QUASTEN)

1792: le Duché de Luxembourg devient une partie du territoire français

1792: le Duché de Luxembourg devient une partie du territoire français

Quelques années après la Révolution française, la France déclare la guerre au roi de Bohême et de Hongrie. C’est alors que les troupes prussiennes, ralliées à l'Autriche, passent par la vallée de la Moselle en août 1792 et traversent la frontière entre le France et Trêves à Sierck-les-Bains. Les troupes révolutionnaires françaises occupent une grande partie de l’ empire allemand. En 1795, le duché de Luxembourg est dissout et devint une partie de l'état français en tant que «département des Forêts». Dans le traité de paix de Lunéville en 1801, toute la région à l'ouest du Rhin est finalement cédée à la France. L’ensemble du Pays des trois frontières est ainsi intégré à la France. Cela a également des conséquences pour les appartenances de l'église, les villages par exemple d'Apach, Belmach, Schengen et Merschweiler sont exclus de la paroisse de Perl en 1803. (AUST/HERRMANN/QUASTEN) (GELZ)

1814/1815: Le 1er et 2e Traité de Paix de Paris

1814/1815: Le 1er et 2e Traité de Paix de Paris

1er Traité de Paris - 1814
Napoléon mène la guerre en Europe jusqu'en 1814. Il est battu lors des « batailles de la liberté ». Le 30 mars 1814, Paris se rend. Napoléon fut destitué le 2 avril 1814 et le 11 avril 1814, il renonce au trône. Louis XVIII devient roi. Dans le 1er Traité de paix de Paris en mai 1814, les frontières de 1792 redeviennent valables.

2e Traité de Paris - 1815
Napoléon est de retour. Napoléon est enfin vaincu dans la bataille de Waterloo.
Le 2e Traité de Paix de Paris est signé le 20.11.1815. La France doit céder Sarrebruck et Sarrelouis à la Prusse. Landau est cédé à la Bavière. La France doit payer 700 millions de francs d’indemnités de guerre.

1815: le Luxembourg devient un grand-duché indépendant

1815: le Luxembourg devient un grand-duché indépendant

Le Congrès de Vienne fait du Luxembourg, en 1815, nominalement un Grand-Duché indépendant, affilié aux rois de la Dynastie Orange-Nassau en union personnelle avec le royaume des Pays-Bas. Contrairement aux autres régions du Royaume nouvellement créé, le Luxembourg devint toutefois une partie de la Confédération allemande.

1816: le premier cadastre est créé et définit précisément les frontières – La Moselle devient un territoire géré en commun

1816: le premier cadastre est créé et définit précisément les frontières – La Moselle devient un territoire géré en commun

Le territoire du duché de Trèves est cédé lors du Congrès de Vienne avec la Rhénanie à la Prusse. En outre, la Prusse reçoit tous les anciens territoires luxembourgeois à l'est de Moselle, de la Sauer et de l’Our, de sorte que de grandes parties du Pays des trois frontières deviennent soudain prussiennes. Pour redresser la frontière, en 1829, quelques villages sont échangés. Manderen devient alors française. Les terrains sont inscrits dans un premier registre foncier et la frontière est précisément définie et reste maintenue encore aujourd'hui comme limite. Des bornes sont installées le long de la frontière (actuelle DE-FR). Des contrôles sont introduits et des douaniers sont embauchés. Entre l'Allemagne et le Luxembourg, la Moselle devient la frontière. Cependant, la rivière est un territoire géré en commun, les bords de rives de chaque pays formant ainsi la frontière des deux pays, la Moselle fait, pour ainsi dire, partie de deux pays. (AUST/HERRMANN/QUASTEN) (GELZ)

1871: l'annexion de la Lorraine et l'extension de la route commerciale

1871: l'annexion de la Lorraine et l'extension de la route commerciale

1871: Après la guerre franco-allemande et l'annexion allemande de la Lorraine, la frontière se décale loin derrière Metz. (Gelz)

1889: La ligne de chemin de fer Metz-Coblence est ouverte et facilite le transport des marchandises. Dans la même période, des ponts sont construits à Schengen et à Remich. (Gelz)


1919: la frontière se rapproche à nouveau

1919: la frontière se rapproche à nouveau

Après la fin de la première guerre mondiale, Perl deviendra une fois de plus une ville frontalière. Des deux côtés de la frontière, il existe des postes de douanes. Afin de créer des logements pour les douaniers, dans divers endroits le long de la frontière, par exemple à Perl et à Apach, on construit des maisons pour les douaniers et leurs familles. Par le Traité de Versailles du 28 juin 1919, le territoire de la Sarre est subordonné à la Société des Nations jusqu’en janvier 1935; ensuite la position constitutionnelle doit être déterminée au moyen d'un vote populaire.

Pour la première fois, le territoire de la Sarre représente une unité administrative distincte. La France veut annexer la Sarre. Mais seules les mines de charbon sont obtenues. Cela signifie cependant que la France a un fort impact économique. "Le déplacement de la frontière séparait la zone nouvellement créée de la Sarre sous l'administration de la Société des Nations de l’Allemagne. L'administration militaire française (1918-1920), la présence des troupes françaises jusqu'en 1930 et la domination française dans la société civile ont laissé leurs traces dans la région de la Sarre jusqu'en 1935. "
(Gerhild Krebs)

1936: vote populaire et Seconde Guerre mondiale

1936: vote populaire et Seconde Guerre mondiale

1936-1945: "Après le vote populaire (13 janvier 1935), la région de la Sarre a été intégrée administrativement dans le Reich NS et a formé à partir du 1er mars 1935 avec le Palatinat le Gau Saarpfalz. Le terme médiéval Gau, qui avait initialement désigné des paysages spécifiques ou des structures juridiques, a été utilisé pour ce niveau d’administration nazie nouvellement créée.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le département français de la Moselle est annexé par l'Allemagne. À partir de 1944, le Pays des trois frontières devient le théâtre de guerre, puisque les forces alliées attaquent pendant des semaines le dénommé Orscholzriegel, une partie des remparts de l'Ouest. Des milliers de soldats et des centaines de civils allemands, luxembourgeois et français meurent.

La ligne Maginot & les remparts de l’Ouest

La ligne Maginot, nommée d'après le ministre de la Défense André Maginot, est planifiée suite à la guerre des tranchées lors de la Première Guerre mondiale. Elle est longue de 700 kilomètres. Derrière les obstacles naturels, par exemple à l'ouest du Rhin, la France n'installe généralement que des casemates et des abris souterrains. La menace près de la frontière avec le Palatinat et la Sarre est estimée comme la plus grande. À partir de 1937, du côté allemand, les remparts de l’Ouest sont construits avec des grands moyens logistiques. Les plans n'ont jamais été entièrement mis en œuvre, que ce soit jusqu'à la campagne française en 1939/40 ou jusqu'à l'hiver 1944/45, le dernier hiver de guerre.

Des parties du rempart de l’Ouest et de la ligne Maginot peuvent encore être visitées en Lorraine et en Sarre (par exemple, la ligne de dents de dragon à Tettingen-Butzdorf et à Orscholz).

1946: la période d'après-guerre

1945: la période d'après-guerre

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 8 mai 1945, l'Allemagne est placée sous l'administration des Alliés. La Sarre est placée sous administration française pendant 10 ans. La frontière se décale vers Nennig. (GELZ)

1957: La Sarre choisit la République fédérale

1957: La Sarre choisit la République fédérale

Après de longs conflits entre la France et la République fédérale d'Allemagne nouvellement fondée, les deux pays se mettent d'accord sur un statut européen pour la Sarre. Avant le vote populaire, une campagne électorale passionnée est menée.

Le 23 octobre 1955 ont lieu les élections - la population s'oppose au statut européen, il est rejeté. La réintégration de la Sarre dans la République fédérale à partir du 1er janvier 1957 est régie par le Traité de Luxembourg. Ceci sera suivi le 6 juillet 1959 par le retour économique dans la zone économique allemande. Le Franc français est remplacé par le Mark allemand.

1985: l'accord de Schengen

1985: l'accord de Schengen

Depuis la signature de l'accord de Schengen et sa mise en œuvre concrète à partir du 26 mars 1995, Schengen est le symbole des frontières ouvertes en Europe. Il désigne un accord visant à renoncer aux contrôles des frontières intérieures de ces États. Les visas délivrés par un État membre de Schengen sont depuis valables dans l'ensemble de « l'espace Schengen ».

Le 14 juin 1985, les secrétaires d'État du Benelux, de l'Allemagne et de la France se sont rencontrés à bord du bateau d'excursion MS Princesse Marie-Astrid pour sceller ce jalon dans l'histoire européenne.

Le 19 juin 1990, un deuxième accord a été signé au même endroit (Convention de Schengen), qui stipule la mise en œuvre pratique en termes juridiques et techniques.

Entre-temps, 26 pays se sont joints à l'espace Schengen: il s’agit de tous les pays de l'UE (sauf l'Irlande, la Grande-Bretagne, Chypre, la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie) ainsi que l'Islande, la Norvège, la Suisse et le Lichtenstein.

Lycée binational germano-luxembourgeois Schengen de Perl

Lycée binational germano-luxembourgeois Schengen de Perl

Au Lycée binational germano-luxembourgeois Schengen de Perl, 840 élèves suivent des cours dispensés par 120 enseignants, de la classe de 5e à la 12e.

L'objectif principal de l'école est l'intégration des élèves de part et d’autre des frontières afin de les qualifier à la vie et au travail dans une Europe interculturelle, en reliant les éléments des deux systèmes éducatifs. L'enseignement se caractérise par des concepts pédagogiques innovants dans lesquels le centrage des élèves et l'apprentissage indépendant sont particulièrement importants.

Au Lycée germano-luxembourgeois Schengen, les élèves peuvent acquérir des diplômes de Sarre et du Luxembourg ainsi que le baccalauréat Luxembourgeois et Sarrois après la 12e.

En tant qu'école à temps plein, le Lycée Schengen offre des programmes spéciaux de soutien et d’accueil aux élèves, dont l'objectif est de conduire les élèves aux meilleurs diplômes possibles. Le changement de la culture d'apprentissage prend une place importante, tout en tenant compte de la technologie la plus récente et des médias.

En classe de 5e et 6e, tous les élèves suivent des cours en commun, à partir de la 7e, une différenciation progressive s'effectue selon les compétences, les capacités et les intérêts des élèves. L'allemand, le français et le luxembourgeois sont obligatoirement enseignés dans ces niveaux de classe, tandis que l'anglais est la troisième langue étrangère en classe de 7e. La langue véhiculaire est essentiellement l'allemand. À partir de la 5e, diverses matières sont également enseignées en français.

Après la classe de 9e, les élèves sont orientés selon leurs résultats vers la voie professionnelle, organisée selon la loi luxembourgeoise ou dans la branche de lycée, organisée selon la réglementation des lycées en Sarre. Dans les deux branches, la langue française est particulièrement importante.

Ici, l'Europe investit dans les zones rurales

Ici, l'Europe investit dans les zones rurales

Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) : Ici, l'Europe investit dans les zones rurales. Ce projet « RÉGION DES 3 FRONTIÈRES - 2000 ANS D'UNITÉ ET DE SCISSION » est financé dans le cadre du plan de développement de la Sarre pour les zones rurales 2014-2020 dans le cadre de la stratégie LEADER - Leaderregion Merzig-Wadern - avec des fonds de l'Union européenne et de la Sarre.

Plus d'informations sur www.eler.saarland.de
et sur https://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020_de